Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2009

Ronde sentimentale

medium_ronde_sentimentale.jpg
©Nora. B, Huile & Pastel, 50/70 cm, 2004

Commentaires

Un beau quin/têtes

Écrit par : charpentier | 25/11/2005

Bonjour Nora. B, merci de nous faire partager votre passion de la peinture et du collage. Votre travail est riche en couleurs et en nuances.
Vous nous offrez avec cette "ronde "un voyage poétique entre féminité, sensibilité et force.
Bravo !!!
Salwa

Écrit par : Salwa | 21/02/2008

Ahlan wa sahlan ya Nora. B
Un tourbillon, c'est le mot juste pour ce beau tableau. Et pour apporter ma pierre à l'édifice, je dirai ceci : une explosion de couleurs et de formes dans toutes vos oeuvres. Par ailleurs, votre travail est magnifiquement servi par les textes de notre ami el-maghrebi...
Farid, el-maghrebi 2

Écrit par : Farid | 21/02/2008

Bonjour l'artiste, j'adore ce tableau et je vous félicite pour votre travail. J'aurais bien aimé vous écrire un beau texte à la hauteur de votre talent. Et comme je ne suis ni artiste, ni poète ni écrivain, je vous offre ces vers trouvés sur la toile.
*************

Ronde sentimentale

Entrez dans la danse,
Voyez comme on danse !

Ronde.
Sur les gazons verts, le soir nous dansons,
Au clair de la lune, au bruit des chansons.

Tout brûlant d'amour, le Ciel dit à l'Onde:
Je ne puis descendre et baiser tes flots,
Ni dans tes beaux yeux, par le soir déclos,
Voir se refléter ton âme profonde.

Sur les gazons verts, le soir nous dansons,
Au clair de la lune, au bruit des chansons.

La Rose s'entr'ouvre et dit à l'Étoile:
Que n'ai-je, ô ma fleur! des ailes d'oiseau,
Puisque la madone, avec son fuseau,
File un blanc nuage, et t'en fait un voile!

Sur les gazons verts, le soir nous dansons,
Au clair de la lune, au bruit des chansons.

L'Étoile scintille et dit à la Rose:
Je ne puis voler comme un papillon,
Mais je puis, cher astre! au bout d'un rayon
Boire tous tes pleurs, sans que l'on en cause.

Sur les gazons verts, le soir nous dansons,
Au clair de la lune, au bruit des chansons.

Frémissante encor, l'Onde sous la flamme
Apaise ses flots et dit à l'Azur :
Le meilleur de toi dans mon lit obscur
Sommeille à demi sur mon sein qui pâme.

Sur les gazons verts, le soir nous dansons,
Au clair de la lune, au bruit des chansons.

Écrit par : Sylvie | 21/02/2008

Ah ces couleurs qui nous réchauffent le coeur avec ce temps qu'il fait sur Paris !!! Superbe ronde et quel mariage dans les tons... bravo l'artiste
R. B. A

Écrit par : radia benali | 23/01/2009

C'est la danse de matisse qu'un visage aux yeux fermés sur le tableau vivrait en rêve dans un jardin féerique en laissant lire à nos yeux de novices un peu du ressenti.

Écrit par : mjf | 17/07/2009

Les commentaires sont fermés.